L'auteur

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Vuvuzeteplula 2

La France a été battue 2-0 par le Mexique. Au prochain match, un nul entre l’Uruguay et le Mexique qualifiera les deux équipes. Et il n’est pas certain que nous fassions un bon résultat face à des Sud Africains jouant un match pour l’honneur et pour la nation arc-en-ciel devant leur propre public. Autant dire que nos joueurs ont déjà deux pieds dans le lounge First Class Air France de l’aéroport de Johannesburg.

C’est triste. C’est triste pour les joueurs qui avaient envie d’aller plus loin, triste pour Florent Malouda qui a vraiment essayer de faire quelque chose de ce match. C’est triste pour tous les fans de foot qui vont ranger maillots et maquillage, c’est triste pour les faux fans comme moi. Et dire que je vais m’arrêter d’écrire… C’est très triste. C’est très triste pour Thierry Henry qui est devenu tricheur mondial numéro 1 pour rien et qui en plus se fait humilier par son entraineur qui lui préfère Mathieu Valbuena quand cette coupe du monde aurait pu être celle de sa rédemption. Normalement des choses comme cela se règlent à coups de chaines de vélo à minuit derrière l’église, histoire que Raymond comprenne qui c’est Titi mais comme l’un et l’autre vont doucement glisser vers la fin de leur carrière, Thierry se contentera de lui piquer le dernier exemplaire gratuit de Courrier International dans le Lounge.  Et Raymond lui piquera le dernier chariot à bagages en arrivant à Roissy.

C’est triste mais tellement normal. Alors bien sûr, je peux vous donner l’analyse technique du match : dans un match aux défenses solides, il faut peser sur la défense et cadrer ses tirs pour se créer des opportunités nettes, et surtout, surtout, il faut faire la différence sur les côtés, dans les couloirs… Nous n’avons rien fait de tout cela, Ribery et Govou n’ont pas fait la différence. Nous avons été inefficaces en attaque, cadré quasiment aucun tir, nous avons été moins présents au milieu de terrain, pitoyables lors des coups de pieds arrêtés,  incapables de construire le jeu et la défense a craqué. Pire, nous n’avons pris aucune balle de la tête contre une équipe à la taille moyenne inférieure. Non seulement les Speedy Gonzalez nous ont tourné 6 fois autour avant que l’on s’en rende compte mais en plus il nous ont mangé sur la tête… Berf, nous avons été surclassés dans tous les secteurs du jeu par le Mexique. Un expert m’a dit ce soir « l’envie de gagner est parfois plus importante que la capacité à gagner ». Nous avions moins envie que les Mexicains, Mexicains qui à 2-0 ont continué à attaquer. Ça c’est du sport.

Mais ne soyons pas trop tristes. Non, je ne vais pas parler des 1% de chances qu’il nous reste de nous qualifier. Le sport est toujours plein de surprises. Mais battre les SudAfs 4-0, en comptant que le Mexique perde contre l’Uruguay, cela relèverait du miracle. Et même s’il y avait miracle, je crois que l’imposture a trop duré et qu’entretenir plus longtemps le malentendu sur notre niveau deviendrait insupportable pour tous les amoureux du foot. Je parle d’autres raisons de se réjouir. D’abord ce match est éclairant. Maintenant au moins les choses sont claires, nous savons quel est notre niveau, celui d’un 18 ou 19ème du classement FIFA aux cotés de la Grèce, de l’Uruguay, du Mexique, des USA, de la Serbie, du Chili, du Cameroun, de l’Australie, du Nigeria et de la Norvège… Ensuite, le prochain entraineur de l’équipe de France est Laurent Blanc, une de mes idoles, tout simplement. Je me rappelle le soir de France – Espagne 1991 au Parc des Princes gagné par la France 3-1, match pendant lequel Laurent Blanc avait éclairé le match de sa classe (dont un contrôle de la poitrine à vous couper le souffle en plein milieu de l’attaque Espagnole qui avait alors investi notre surface). Ce soir là, on m’avait rapporté le maillot du match de Laurent Blanc encore humide de transpiration… je crois que j’avais dormi avec. Cela reste entre nous bien sûr.
Enfin, enfin, je pense surtout aux femmes Françaises. Les femmes vont enfin pouvoir se réjouir à l’idée de pouvoir enfin profiter, non pas de leur mari, mais des nouveaux écrans plasma 32 pouces HD double Tuner TNT intégré qui trône depuis quelques jours dans leurs salons. La défaite est hideuse en haute définition, place à d’autres images.

Laurent Janneau