L'auteur

Trang est Chef de projet Digital au sein du pôle Social@Ogilvy.
Voir le profil complet de Trang Ngo >>

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Spotify Myself – Playlist du mois de Septembre

Les premières effervescences de la rentrée sont passées : les petits sont « back to school » et les plus grands, « back to work ». On se fait enfin à l’idée que l’été indien ne durera pas jusqu’à fin septembre. Et pour faire passer plus doucement la pilule, on branche son casque et on écoute tranquillement sa playlist du mois de septembre.

Notre playlist aurait pu s’appeler « Nostalgie d’un songe d’été » tellement elle est un hymne à la saison estivale de part les choix de chansons. Elodie, la chanceuse qui revient tout juste de vacances, a déjà du vague à l’âme. Alors elle écoute en boucle Kokomo de The Beach Boys pour « rester dans la douce nostalgie des vacances qui s’effacent comme mon bronzage. » Ah oui, la trace de bronzage, le marqueur des bons moments passés au soleil à rêvasser… On en est tous nostalgique. Sinon, on peut faire comme Camille : écouter des chansons qui évoquent une destination lointaine. Paris-Seychelles de Julien est un excellent choix. « Je dois avouer avoir toujours eu un crush pour Julien Doré… Ce nouveau titre qui sent la dernière balade sur la plage à la fin de l’été est parfait pour une rentrée en douceur. » On te comprend tellement, Camille. Comment résister à la moue boudeuse et la mèche folle de notre Julien nationale.

Eric, notre gardien du temple Ogilvy, n’est pas parti en vacances cet été. Heureusement, Jay Brannan avec sa cover de Les Poèmes de Michelle lui ont tenu compagnie « une cover sympa, à chanter à la guitare au coin d’un feu de camp en plein été indien. Parfait donc. » Un feu de camp, on en a bien besoin en ce moment, surtout quand on voit le changement de saison qui débarque avec ses grands sabots. Chez Ogilvy, on a un peu de mal à s’habituer aux chutes de températures… Pour se donner du courage, Fanny écoute Applause de Lady Gaga en espérant que « le rythme et la mélodie » de la chanson vont la motiver « à prendre le métro malgré un temps qui devient malheureusement bien automnal… » Pour Evan, Photomaton de Jabberwocky est « parfait pour se motiver en apéro malgré le retour du froid. » Adrien se fait violence avec An Irish Pub Song de The Rumjacks « ça claque, ça met la patate. Parfait pour se motiver les matins gris de septembre. » Charles, qui sait rester constant malgré le changement de saison, opte pour Requiem pour un con de Serge Gainsbourg, « un intemporel ».

La rentrée c’est aussi le retour d’un certain rythme frénétique. Et ce ne sera pas Chloé qui vous dira le contraire. Elle a choisi Girl de The Beatles « une rentrée à 200 à l’heure avec un bon classique ca va mieuuuuuux ! » Notre Aurélien national qui nous quittera bientôt pour naviguer vers les eaux méditerranéennes a sa technique bien à lui : écouter Good Day Today de David Lynch, « méthode Coué pour affronter la rentrée ! » Quant à Nathalie, elle essaie de « ralentir les BPM, prolonger la quiétude » de la rentrée avec De Cara a La Pared de Lhasa. Jérôme fredonne en continue « hope everything is alright hope everything is alright » – des paroles de Mr. Grives de Pixies « en attendant avec impatience leur prochaine tournée européenne. » Après un voyage à Londres, Diane nous revient en forme et avec une petite surprise : « je partage avec vous cette nouvelle découverte la danse Azonto à travers cette chanson qui est très en vogue au UK et que je trouve drôle ». Elle nous confie même qu’elle essaie de s’entraîner un peu à la maison. La démo, c’est pour bientôt et on a hâte !

Face à ce retour au bureau un peu brutal, vous doutez bien qu’un peu d’amour ne nous ferait pas de mal. A commencer par Barbara qui « spread love everywhere » avec Made to Love de John Legend. Servane poursuit cette hymne à l’amour avec Love is Won de Lia Ices « c’est beau, c’est doux, c’est plein d’amour… ça donne envie de chiller encore un peu et de rêvasser. » Quant à moi, je vous souhaite une excellente rentrée avec Pumpin Blood de Nonono. Les paroles parlent d’elles-mêmes : « Hey heart, on the road again, moving on, forward. See the stars, won’t break the bones. It’s so magical, feeling, that no one’s got a hold. Your heart can list the all, happiness you know… »