L'auteur

Trang est Chef de projet Digital au sein du pôle Social@Ogilvy.
Voir le profil complet de Trang Ngo >>

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Chengdu Pambassador

.Qu’en pense Alexandre de MyCommunityManager.fr ? Interview

 

Si vous avez aperçu des pandas dans Paris récemment, n’ayez crainte, il ne s’agit pas d’une évasion d’ursidés mais tout simplement de comédiens qui ont endossé leur rôle le temps d’une journée.
Vendredi 21 septembre, Paris recevait ainsi la visite surprise de 10 pandas dans le cadre du lancement du programme Pambassadeur, un concours dont l’objectif est de recruter trois amoureux des pandas à travers le monde. Ces gagnants seront officiellement nommés «Pambassadeurs de Chengdu» et participeront en 2013 au « Global Panda Protection Tour », un tour du monde de 5 mois pour sensibiliser le public à la protection des pandas.
Durant leur passage à Paris, les pandas « déguisés » sont allés à la rencontre de la population pour chercher leur « Chengdu Pambassadeur» français, qui deviendra alors un des porte-parole des pandas dans le monde.

Sensible à la cause des animaux, Alexandre – @Jouanito sur Twitter – a naturellement accepté de participer au programme de Chengdu Pambassador en tant qu’influenceur. Globe-trotter, dynamique, ultra-connecté, Alexandre exerce le métier de digital creative et social media strategist. A côté de son blog Mycommunitymanager.fr, il écrit aussi sur Rue89… Rien que ça à 22 ans ! Voici l’interview d’Alexandre pour mieux comprendre son parcours et découvrir son expérience à propos de Chengdu Pambassador vue depuis les coulisses de l’opération.

1. Alexandre, pourrais-tu nous parler de ton parcours universitaire et professionnel ?
Je viens de revenir à Paris, après avoir vécu deux ans à Sydney, où j’y ai étudié la publicité et le marketing. Je finis actuellement mon master de digital business. Sinon, je travaille dans une agence de communication parisienne. J’ai aussi d’autres projets lancés cette année qui me tiennent à cœur, tous liés de près ou de loin aux médias sociaux. C’est important pour moi de travailler avec différentes personnes et différentes entités, cela me donne envie d’avancer et de connaître au maximum mon métier.

2. Tu tiens un blog sur le Community Management en parallèle de tes activités créatives. Qu’est-ce que cela t’apporte en plus par rapport à ton job actuel ?
J’écris effectivement pour le blog My Community Manager, mais également pour mon blog personnel, et j’ai démarré récemment une tribune sur Rue89 sur la géopolitique des réseaux sociaux. Écrire un blog m’apporte un complément par rapport à mes études, et encore plus dans le secteur de la communication, où l’on apprend davantage par soi-même que par des théories et de grands auteurs, même si ces précédents existent comme référents. Ce blog est pour moi un formidable moyen d’apprendre, de discuter avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêts. Enfin, un blog, c’est avant tout une fenêtre sur la créativité, un moyen de s’exprimer et de s’éduquer par soi-même, en s’affranchissant des cadres traditionnels.

3. Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer aux coulisses de la tournée européenne des Pandas?
Tout d’abord, je me suis toujours intéressé à la protection de la nature et à ses thématiques liées, et j’avais la conviction de pouvoir réussir dans ce milieu et de faire fructifier mes idées. Je n’ai pas encore eu l’occasion de pouvoir réaliser cette ambition, et c’est pourquoi cette opération m’a séduit dans un premier temps. Ensuite, c’est bien évidemment ma curiosité qui m’a incité à participer aux coulisses de cet événement, on ne se lassera jamais de passer de l’autre côté de la scène. C’est une excitation unique de pouvoir observer toute l’organisation d’une telle opération, les difficultés rencontrées, et surtout l’équipe d’Ogilvy est on ne peut plus accueillante et passionnante !

4. Qu’as-tu retenu de cette matinée avec les pandas ?
Ce qui me fascine, c’est qu’il y ait autant de personnes impliquées de façon sincère dans un tel projet, une motivation et un travail acharné pour que tout soit parfait. Car au final, pour toute opération, ce n’est pas forcément la fin que l’on apprécie, mais l’accomplissement d’une multitude d’efforts et de convictions. Le programme d’ambassadeur des Pandas m’a séduit car il s’agit d’une démarche unique qui offre des avantages pour chaque partie : d’un côté, les pandas trouvent un soutien sans failles à leur cause, et de l’autre, les participants peuvent exprimer leur passion et vivre une expérience de rêve. Sans oublier que cette matinée avec les pandas était fun et très agréable, et que la bonne humeur générale nous a tous réveillés à une heure un peu trop matinale !

5. Un dernier mot à propos du concours ?
Il est difficile de trouver un aspect négatif au concours Chengdu Pambassadeur ! Il est rare de nos jours de trouver des opérations marketing si enthousiastes, positives et ambitieuses pour une cause particulière, avec, comme objectif, une mission humaine.
Et puis, sérieusement, un panda c’est quand même mille fois plus mignon et atypique qu’un chat ! Alors, allons sauver les pandas, et même si vous n’êtes pas un ambassadeur officiel, vous serez toujours un ambassadeur dans votre propre conviction, et c’est là le principal.