L'auteur

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Virus A/H1N1, « grippe porcine » : voir plus clair

Ce matin chez Nicolas Demorand, on entendait des auditeurs inquiets : « mon fils élève des pigeons pour faire des courses avec ses amis, est-il menacé ? » ou encore « pourquoi on ne ferme pas complètement les frontières du Brésil ? ».

Mélange des genres, des lieux, des risques. Et des termes

L’OMS élève son niveau d’alerte :

et le brouhaha s’amplifie, notamment sur le toile et sur Twitter, ou plusieurs messages sur le sujet sont envoyés par minute.

Si cette grippe est une pandémie, son traitement n’est pas seulement médical, mais médiatique, et politique.

Afin d’y voir plus clair, Ogilvy regroupe sur cet espace l’ensemble des nouvelles, dépêches et ressources officielles, notamment de l’OMS et du Centers for Disease Control and Prevention.

D’un point de vue business, l’enjeu porte sur les aspects « continuité et communication« . Cette section regroupe toutes les bonne pratiques afin de défendre une certaine résilience et maintenir la confiance, indispensables dans ce contexte de crise.

L’enjeu pour nous communiquants est de pouvoir mettre à disposition les informations les plus crédibles afin d’éviter ce qu’on a pu voir lors de la crise de la grippe aviaire : hoax, désinformation, récupération de la peur pour des fins peu honorables.