L'auteur

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Un kindle au 40 de l’avenue George V

Travailler en RP, ça implique qu’on lise beaucoup de journaux, vraiment beaucoup. Alors naturellement, on est attentif aux nouvelles pratiques de lecture. Non seulement parce qu’à terme, elles changeront sans doute notre métier mais aussi parce que nous en sommes les premiers consommateurs.

Alors quand le Kindle a été disponible à la livraison en France, certains à l’agence n’ont pas résisté à la tentation de le tester.

Pourquoi faire un article ici sur le Kindle ?

Parce qu’à la différence des autres liseuses électroniques, le kindle est relié au réseau en 3G, vous pouvez donc y télécharger certains journaux pour les lire. « Certains journaux », parce que pour l’instant, en langue française, seuls les quotidiens « le Monde » et « les Echos » sont disponibles. Mais si vous souhaitez lire la presse anglaise, un dictionnaire est préinstallé et pourra vous y aider.

Ce qu’on en pense à l’agence ?

D’abord, c’est un bel objet, on a tous été d’accord. Le blanc mate rappelle l’univers Mac, le dos en alumium rappelle l’Iphone.

Il est quand même un peu grand, m’a fait remarqué une collègue, ajoutant joliment « le kindle, c’est un objet masculin, c’est fait pour les grandes mains ».

En termes de confort oculaire, grâce à l’encre électronique, la lecture ne diffère pas vraiment de celle d’un livre ou d’un journal normal, c’est vraiment appréciable.

Dans les RP au quotidien ?

Plus besoin d’attendre d’être arrivé à l’agence pour lire le journal, on peut profiter du métro pour prendre de l’avance dans la revue de presse quotidienne. Le Kindle possède de plus un petit moteur de recherche qui permet de savoir très vite si on parle d’un de nos clients dans les journaux du jour.

On peut aussi surligner des passages, annoter des passages pour les reprendre plus tard. Utile pour la revue de presse améliorée par exemple.

Les limites ?

Deux quotidiens, ce n’est pas beaucoup. Et si on peut avoir accès aux notes prises sur un livre depuis internet, ce n’est pas possible pour les journaux. Dommage.

De manière plus générale, la non-intégration au réseau est un problème. Non-intégration, car le kindle n’est pas interopérable avec les autres systèmes. Je vois un article, je prends des notes mais je ne peux pas récupérer ni l’un, ni l’autre sur mon ordinateur. Il faudrait que je cherche l’article sur le site internet du journal pour ensuite l’envoyer par mail. Le Kindle n’est pas un outil de travail collaboratif, et pour le travail en agence de RP, c’est un gros défaut.