L'auteur

Charles-Antoine est Directeur Conseil du pôle Brand Marketing.
Voir le profil complet de Charles-Antoine Colomb >>

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Il paraît que c’est la crise…

Sans tomber dans le déni le plus complet, je tentais jusqu’ici de me dire que la crise, on en reparlerait quand elle serait bien là, aux portes de nos agences et de nos chers clients.
Je trouvais que certaines entreprises exagéraient de faire endosser à cette pauvre crise financière tous leurs maux.
Et puis voilà, que sans prévenir, plus vite que prévu, la crise débarque dans notre quotidien.

Si par ailleurs certaines jolies opérations se maintiennent, des opportunités se présentent, on peut considérer que ce quatrième trimestre 2008 s’apparente à un trou d’air.

Sur le palier de la crise, certains annonceurs, par prudence ou par crainte, préfèrent ne rien faire plutôt que de s’exposer. Est-il de bon ton d’investir alors que d’autres services se serrent à la ceinture ? Communiquer alors que d’autres se taisent n’est-ce pas prendre un risque ? Prendre la parole pour dire quoi en ces temps d’incertitudes ? Quel ton adopter pour ne pas être rejeté ?

Ne rien faire et attendre… mais combien de temps ? La récession dont on parle chaque jour dans les médias est prévue pour durer. Les entreprises vont-elles rester en position d’attente, se murer dans un silence total ? Dans quelle mesure cette inertie peut-elle affecter le secteur de la communication ?

Je crois qu’il est révolu le temps où les entreprises font sauter leur budget de com dès que le vent change de sens (ou cesse de souffler). La grande majorité des responsables marketing / communication ont connu au moins une crise et sont mieux préparés pour affronter la période qui se présente. Les entreprises ont gagné en maturité et savent qu’il convient d’accompagner le changement.

Et si la crise était une opportunité pour les agences RP de gagner en valeur auprès de leurs clients ? Avec leur partenaire agence, les responsables communication doivent élaborer de nouvelles stratégies de communication, définir un nouveau ton, enrichir leurs prises de parole d’une matière nouvelle.
Car les marques vont devoir maintenir les liens avec leurs clients, les organisations avec leurs administrés, à l’heure où la relation est remise en question.

Cette époque qui s’ouvre est donc une véritable opportunité pour les agences de faire preuve de plus d’empathie avec les stratégies clients et d’éclairer les entreprises sur les changements de société que nous vivons.

J’aimerais parier sur une année 2009 riche en valeur.