L'auteur

Lui écrire

Articles similaires

Partagez !

Engagement ? Implication ? Motivation ? Que souhaiter pour les salariés et pour les entreprises ?



Quelles entreprises se sortiront le mieux de la crise actuelle ? Difficile de répondre précisément à cette question, néanmoins, en y réfléchissant un peu, une réponse pourrait apparaître très naturellement : les entreprises qui s’en sortiront le mieux sont celles dont les salariés seront le plus engagés ! Oui, ça peut sembler frappé au coin du bon sens : plus les salariés sont « engagés », plus l’entreprise sera solide face à la tempête…en poussant la réflexion, l’engagement des salariés peut même apparaitre comme un « besoin » de l’entreprise. Qui dit « besoin » dit immédiatement : « apportons les réponses à ce besoin » ! Ca tombe bien, de nombreux experts ont déjà concocté moult théories et méthodes apportant les éclairages tant attendus sur « les leviers de l’engagement des salariés », ouf, nous voilà rassurés.

Oui, mais. Avant que la machine ne s’emballe vraiment, si la question se posait juste un instant dans l’autre sens : pourquoi un salarié s’engagerait-il pour ou dans son entreprise ? Il suffit de regarder dans un dictionnaire la définition de l’engagement pour s’apercevoir qu’il ne s’applique pas de manière évidente dans le cadre des relations entre un salarié et son entreprise. L’engagement est un mot fort, qui induit une promesse. L’entreprise est-elle légitime pour demander à ses salariés une telle promesse. Quelle promesse peut-elle faire elle-même à ses salariés… dans ces temps difficiles ?

Alors, avant de se lancer dans le processus chirurgical visant à greffer aux salariés le gène « engagement » qui leur manquait, peut-être est-il utile de faire une pause, et de se demander s’il ne suffirait pas de viser « tout simplement » la motivation ou l’implication des salariés… ça serait déjà un bon début, non ?